Wenfile

Là où la guerre menace, là où les loups gouvernent ...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  « Maître et asservi. »

Aller en bas 
AuteurMessage
Silver

avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 20/06/2011
Localisation : ~ Il est préférable pour toi de l'ignorer...

MessageSujet: « Maître et asservi. »   Jeu 24 Mai - 23:40

    » Silver.

    « Voilà maintenant une lune que la guerre s’était achevée. De nombreux morts avaient été déclarés, que ce soit dans les deux camps mais, le résultat était net : les Gwanfires l’avaient remportés sur les Leafegons. La forêt appartenait désormais aux loups de feu et le peuple de la forêt avait réduit à l’esclavage. Une bien triste nouvelle pour eux qui avaient perdus leur Alpha ainsi que leur Créateur, emprisonné sous terre par Fire. Néanmoins, bien que la majorité des Gwanfires fêtaient leur victoire et profiter de leurs nouveaux droits sur les Leafegons, je restais sceptique. Eska m’avait raconté l’une de ses visions et ceci n’avait fait qu’accentuer mes doutes. Les Leafegons, comme n’importe quel peuple soumis à l’obéissance ne tarderaient pas à se rebeller. Mais, quand ce mouvement libérateur aura-t-il lieux ? A quoi les Gwanfires devaient-ils s’attendre ? Et surtout, quels loups seront à sa tête ? Ces questions me trottaient dans la tête depuis un certains moment déjà, si bien que j’avais structuré un groupe de quelques loups afin de mener l’enquête contre une quelconque rébellion et amasser quelques informations. Mieux valait-il être prudent. »

    « Couché sur une pierre, je me laisser languir au soleil. N’aller pas penser que j’étais en train de larvé au soleil, sans ambition. Au contraire, je réfléchissais activement à la situation dans laquelle nous étions. D’aussi loin que je me souvienne, j’avais toujours fonctionné ainsi. J’aimais m’isoler pour mieux réfléchir. La solitude me sied à merveille mais aujourd’hui, j’avais autre chose de prévu. Ainsi, je décida finalement d’agir et d’un bond, je me redressa avec force, délaissant mon rocher pourtant si confortable. Je parcourus d’un pas vif la lisière de la forêt pour finalement revenir en son centre et arriva au camp établit dans la forêt, supervisant chacun et chacune. Mon regard s’attira sur un jeune loup éprouvant un plaisir sadique à battre sa jeune esclave, tout juste sortit de l’enfance. »

    « Certes, les Gwanfires était d’un naturel violent et sadique néanmoins, je n’approuvais pas ce comportement, même envers son esclave personnel. Je m’approcha du lieu où se déroulait la scène et d’un grondement sonore, j’avertis le loup de ma présence. Ce dernier redressa vivement la tête s’apprêtant à châtier l’imprudent qui avait osé l’interrompre mais, la lueur de défi disparut rapidement de ses yeux lorsqu’il se rendit de la provenance du grondement. Rapidement, ce dernier s’éloigna de sa victime, la queue entre les jambes en signe de soumission face à sa Bêta. Je n’avais pas besoin d’élever la voix, la colère dans mes yeux était parfaitement compréhensible. Comprenant mon reproche, le Gwanfire s’excusa brièvement, non pas à sa victime mais à moi-même puis s’éloigna prestement. La jeune louve redressa la tête et fendit sur moi un regard emplit de remerciement et de reconnaissance. Sans lui répondre quoi que ce soit, je me détourna puis quitta les lieux, m’enfonçant davantage dans la forêt. »

    « Je ne l’avais pas fait pour elle mais pour l’honneur des Gwanfires. Nous n’étions pas des bêtes cruelles, stupides et sans cervelles or, le comportement de ce loup symbolisait exactement ceci. Je n’avais agis que dans l’intérêt des Gwanfires et de notre honneur. Du moins, c’est ce que je préférais que les autres loups pensent vis-à-vis de mon comportement. Car la vérité était que, bien que je souhaitais sauvés l’honneur des Gwanfires, je n’aimais pas voir des femelles se faire battre sans raison. Oui, j’avais un léger côté féministe. »

    « Mes pensées dérivèrent vers Katana. Mon comportement envers elle était spécifique. J’éprouvais du respect pour elle. N’était-ce pas là ironique qu’un maître ressente du respect pour son esclave ? Le comique de la situation m’arracha un léger sourire, chose rare. Voilà bien des années que j’avais perdu le goût du rire et du bonheur. Néanmoins, passons. J’étais actuellement à la recherche de la louve. Je ne considérais pas véritablement Katana comme une esclave dans le sens où je ne la traitais pas comme les autres loups le faisaient avec leurs propres esclaves. Chose inaccoutumé, je ne la battais jamais, ceci n’étant pas dans mes habitudes. De plus, je lui laissais une bonne liberté, du moins, si on pouvait appelait ça de la liberté, les Leafegons restaient soumis aux Gwanfires. Pour le moment. Peut-être devrais-je d’ailleurs durcir envers Katana mais, pour le moment, je n’en éprouvais pas le besoin. Peut-être cela vendrait-il plus tard ? Généralement, les seules choses que je demandais à Katana étaient de me rapporter dans la nourriture, lorsque j’étais trop occupé dans mes tâches. Cette dernière était bonne chasseuse et me rapportait généralement de bonne prise. Etant les seules choses que je lui demandais, sans doute vous demandez-vous pourquoi l’ais-je choisi elle ? Et bien, je vais vous l’expliquer. Tout d’abord, la principale raison de ce choix est le fait que Katana soit la seule louve qui ait su me résister lors d’un combat, d’où mon respect pour elle. Et, à cause de cette considération, je ne voulais pas la voir tomber entre de mauvaise main, prenons l’exemple de ce jeune loup qui battait son esclave. J’ai du mal à l’admettre mais, peut-être me souciais-je de son sort. »

    « Tout comme moi, cette dernière était particulièrement stratégique. Depuis la victoire des Gwanfires, je l’avais souvent observée et après notre combat, j’en étais venu à de bonne conclusion ; Katana était une louve vive d’esprit et très intelligente. Elle avait tout d’une leader et ce dernier caractéristique m’avait particulièrement interpellé. Katana était une louve hautement gradée et avait la confiance de son clan. Pourrait-elle être liée à ce plan de rébellion que je soupçonnais déjà ? Il était encore trop tôt pour le dire. Soudain, une terrible contraction dans ma poitrine m’interrompit dans ma marche et je me mis à déglutir du sang. Ma maladie, je l’avais presque oubliée. Cette dernière s’était manifesté après mon duel contre Katana. Cette louve m’avait bien plus touchée qu’elle ne le pensait. Je n’avais tenu personne au courant de ce mal qui me ronger. Je résistais encore, luttant contre ce mal qui me dévorait de l’intérieur. J’essuya brièvement le sang qui continuer de couler le long de mes canines contre mon pelage puis m’assis brièvement, le temps de reprendre mon souffle. Une fois cette chose fait et ma douleur dissipée, je repris ma route. Finalement, je trouva Katana allongée parmi les feuilles calcinées de la forêt. »

    - Debout, j’ai une tâche pour toi.

    « Déclarais-je de vive voix, lui signalant par la même occasion ma présence. Aucune méchanceté n’était présente dans ma voix. Elle était neutre, comme toujours. Peu importe qui tentait de me cerner, je m’étais fabriquée une carapace impénétrable. Ma personne en elle-même était un véritable mystère pour tous. Je me tenais à quelques mètre de Katana, m’étant rapproché entre temps puis finalement, passa devant elle, continuant ma route. Bien évidemment, je n’avais pas besoin d’en dire plus à Katana. Cette dernière était suffisamment habituée à mes demandes pour savoir que je lui demandais de me suivre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saima
Admin
avatar

Messages : 1856
Date d'inscription : 13/12/2009
Age : 24
Localisation : Dans une lampe magique =3

MessageSujet: Re: « Maître et asservi. »   Sam 9 Juin - 0:29

­­>>> KATANA.

L'Esclavagisme était une réalité choquante. Depuis que les Gwanfires avaient pris le contrôle de leur forêt, les Leafegons étaient traités comme de vulgaires insectes, des larves incapables. Katana savait que pour certains Leafegons, même si ils étaient des esclaves modèles et soumis comme tout, ils se feraient tout de même battre. Et cela augmentait toujours la rage de la Gamma. Comment pouvaient-ils oser..? Au moins, certains autres Gwanfires étaient un peu plus noble. Ils ne battaient pas leur esclave...

Par chance (ou pas), elle avait Silver comme maîtresse. Cette louve contre qui elle s'était battue, contre qui elle avait perdu, incapable de bouger... Le souvenir de leur combat revenait souvent dans les pensées de la fille de Storm. En fait, c'était un moment précis qu'elle se repassait en boucle: quand Silver s'était retournée avant de partir, ses paroles, son sourire, puis finalement son départ. Depuis cet affrontement, l'opinion qu'avait Katana sur les Gwanfires avait changé. Ils avaient fait une démonstration de force, prouvant à tous qu'ils étaient une meute puissante, presque imbattables. Je dis bien ''presque''. Personne n'était imbattable.

Étendue, un peu à l'écart du coeur de la forêt, Katana tentait de résoudre un problème: où était Earth? Dernièrement, elle avait eu une petite conversation avec Liam et Eden. Ils avaient commencés un plan de révolte. Avant tout, ils devaient connaître l'emplacement de leur créateur. Si Fire se mêlait à tout cela, seul Earth pourrait lui tenir tête. Mais Fire aurait probablement le dessus à nouveau. Les Leafegons avaient besoin d'aide. Et ce serait les Wateriox qui viendraient les aider. Ce plan marcherait. Pourquoi? Parce que c'était elle, Katana, qui l'avait mis sur pied avec l'aide de son frère et d'Eden. Les Gwanfires n'étaient pas imbattables.

Un léger sourire étira ses traits. Storm aurait été fier d'elle... Il devait la regarder depuis le ciel, avec Feith, et il devait se dire: "Ça c'est ma fille!". Katana ferma doucement les yeux, écoutant le bruit du vent contre les branches et les quelques feuilles restantes. Malgré leur situation de 'dominés', la vie était belle... et la forêt toujours vivante.


- Debout, j’ai une tâche pour toi.

Katana ouvrit vivement les yeux, redressant la tête. Elle rencontra le regard de sa maîtresse. Cette dernière était dénuée d'émotions, comme toujours. Ce calme olympien imprressionnait beaucoup la gamma. Elle aussi était capable de se maîtriser ainsi, mais elle avait des limites.

Et oui, l'esclave impressionnée par son maître. Ce qui était le plus étrange, c'était que Katana n'éprouvait pas de colère à l'égars de Silver. Enfin, si un peu puisqu'elle l'avait battue, mais ses émotions envers la Bêta des Gwanfires étaient plutôt neutres, à tendance positives. Elle l'admirait de par sa prestence, sa capacité à insulfer la crainte chez n'importe qui par un seul regard... Il fallait dire que Silver avait aussi la taille, et elle s'était faite une réputation. Chez les Leafegons, ce n'était pas une hiérarchie de domination. Ainsi, elle n'avait jamais à remettre un Leafegon à sa place, tout le monde s'entendait... généralement. Il lui était arrivé une fois de devoir remettre Liam à sa place. Sinon, Katana était pacifique. Or, il fallait s'en dire qu'elle savait employer ce 'regard meurtrier', mais seulement quand elle était vraiment poussée à bout.

Bref, Katana se contentait bien de Silver. Sa maîtresse la respectait et la traitait beaucoup mieux que les autres Gwanfires envers leurs esclaves. Kat' avait une certaine liberté, qu'elle savourait énormément. En guise de remerciement à Silver, elle était obéissante et soumise. Uniquement de corps. Son esprit roulait à toute allure pour trouver un quelconque indice sur l'emplacement d'Earth. Silver était haut-gradé, peut-être le savait-elle? Peut-être...

La Bêta des Gwanfires ne dit rien de plus, se contentant d'avancer. Katana se leva sans beaucoup de grâce pour lui emboîter le pas. Ses blessures mettaient du temps à se soigner. Enfin, surtout sa patte. C'était à croire que tous ses os avaient été broyés!... Bref. Tandis que les deux louves s'éloignaient, on entendait de moins en moins les autres Gwanfires. Quand il y avait d'autres loups du feu dans les parages, Katana se taisait, ne parlant que si Silver lui en donnait le droit. Mais dès qu'elles étaient seules à seules, la Gamma se premettait un peu plus de libre arbitre.


-Pourquoi est-ce que vous ne me traitez pas comme les autres Gwanfires traitent leurs esclaves?

Paroles un peu crues, mais Kat' se posait bel et bien la question. Elle leva un regard interrogateur vers la Bêta des Gwanfires, sans aucune provocation. Chaque fois que la Leafegon s'adressait à sa 'supérieure', elle le faisait d'une voix calme et respectueuse. Grâcieuseté de son père, elle avait aussi un certain charisme qui lui permettait de toujours avoir l'air 'plus'. Par exemple, lorsqu'elle était joyeuse, elle semblait toujours plus joyeuse qu'elle l'était, lorsqu'elle était en colère, cela était aussi plus prononcé. Cela dit, c'était aussi valable dans l'autre sens. Elle pouvait masquer ses émotions, ou les amplifier d'apparence. Et biensûr, comme toute personne charismatique, Katana dégageait un certain pouvoir d'attraction lorsqu'elle parlait et dans sa façon d'agir.

_________________
Coming Soon!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asteira.forumactif.org/forum.htm
Silver

avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 20/06/2011
Localisation : ~ Il est préférable pour toi de l'ignorer...

MessageSujet: Re: « Maître et asservi. »   Dim 29 Juil - 15:26

    Les feuilles calcinées crissaient dans un craquement sonore sous son passage. Voilà à quoi ressemblait cette forêt autrefois si charmante ; un champ de bataille. Les arbres avaient brûlés, désormais dépourvus de verdures et les oiseaux avaient cessé de chanter. Triste réalité. Là où passer les Gwanfires, ces derniers semaient la mort. Nous étions des bourreaux, une meute venue des enfers. Nous étions sources de toutes mœurs. Nous étions damnés. Parfois, il m’arrivait de me demander ce qu’aurait été mon quotidien si j’avais vu le jour dans une autre meute. Serais-je devenue ce que j’étais aujourd’hui ? A quoi bon y réfléchir, il n’était pas bon de vivre dans le passé, seul le présent comptait. Les dés étaient lancés et mon destin déjà tout tracé. Il en était ainsi.

    Brisant la douce mélodie du vent, la jeune louve me posa une question plus ou moins déplacés mais nécessaire. Elle avait vu juste, je la traitais comme nul autre maître. Si Katana avait eu un autre maître, ce dernier se serait empressé de la battre pour son affront inconvenant mais, ce n’était pas mon cas, fort heureusement pour elle et cette dernière le savait bien, raison qui l’avait amené à me poser cette question. Toujours sous contrôle olympien, je me contenta de lui adresser un bref regard par-dessus mon épaule. Elle était en droit de se poser une telle question.


    « Contrairement à eux, j’ai la notion du respect. » dévoilais-je finalement. « Sais-tu ce qu’est le respect, Katana ? » marquant une courte pause, je laissa la louve méditer sur la question tout en enjamba un tronc d’arbre qui s’était abattu sur le sentier puis repris d’une voix toujours aussi calme. « Le respect, c’est considérer ce qui a été énoncé et admis dans le passé et d’en tirer les conséquences dans le présent. Toi et moi nous sommes combattus d’antan et si je me souviens bien, ce combat m’a appris une chose. Tu es une adversaire d’une grande valeur. »

    Chaque mot était lourdement pesé mais aussi sincère. Je n’avais pas pour habitude de mentir.

    « Il est dit du respect qu’il se mérite ou se gagne. Dans ton cas, ces deux conditions s’imposent. » ajoutais-je d’une voix placide.

    Tout le long de ma tirade, je n’avais cessé ma marche, ne montrant aucune émotion, comme à mon habitude. Une discussion avec Cameron, mon ancien compagnon me revint en mémoire. Ce dernier m’avait autrefois reproché de ne jamais montré mes émotions, me comportant comme une armoire de glace. Je lui avais alors répondu que je n’y pouvais rien, c’était ma façon d’être et que rien ne pourrait changer cela. J’avais tort. Son amour sans limite était parvenu à briser la glace, révélant une chaleur que moi-même j’ignorais. Il avait su être la clé de ma boîte de Pandore. Je l’avais sincèrement aimé. Terriblement même. Sa mort avait tout chamboulé en moi. Sans même m’en rendre compte, j’étais redevenue la louve d’antan. Encore plus froide, silencieuse et dénué d’émotion. Une nouvelle amure de glace avait vu le jour, bien plus résistante que l’autre. J’avais banni l’amour, me consacrant entièrement à ma meute. J’étais devenue Silver, la Bêta de Glace. Ironique non, pour une meute de feu ?

    Finalement, nous arrivâmes dans un endroit bien reculé de la forêt. La tâche que je m’apprêtais à confier à Katana nécessitait un endroit dépourvu d’oreille indiscrète. Ralentissant légèrement le pas, j’indiqua à la louve que nous étions arrivé à l’endroit prescrit. M’asseyant dignement parmi les feuilles répandues par le vent sur la terre asséché par le feu, je planta mon regard de glace dans celui de la louve.


    « Katana, comme je te l’ai annoncé plus tôt, j’ai une tâche à te confier. Un travail que toi seule peut faire. J’ai suffisamment confiance en toi pour savoir que tu mèneras cette mission avec brio. Vois-tu, un jeune loup Gwanfire du nom de Slider abuse de violence envers sa jeune esclave. J’ignores encore jusqu’où ce dernier est allé avec elle mais, je n’approuves guère ce genre de comportement. Surveille donc ce loup pour moi, je te prie. Son esclave répond au nom de Melody, peut-être la connais-tu. »

    La domination était une chose, la violence extrême une autre. Je repensa à mon propre fils qui avait refusé de prendre une esclave à titre personnel. Il n’avait même jamais approché le campement établi dans la forêt. Il était revenu changer de sa mission d’assassinat, encore plus sombre qu’il ne l’était déjà. J’avais perdu le fil avec Spry, ce dernier était incontrôlable et imprévisible. Trop de haine s’était accumulé en lui, je craignais pour sa raison. Du moins, s’il en avait encore une.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saima
Admin
avatar

Messages : 1856
Date d'inscription : 13/12/2009
Age : 24
Localisation : Dans une lampe magique =3

MessageSujet: Re: « Maître et asservi. »   Jeu 9 Aoû - 6:44

Se retrouver en la présence de Silver avait de quoi d’assez intimidant, même pour la Gamma. Cette louve aspirait au respect et à l’obéissance seulement par sa présence. On ne plaisantait pas avec elle. Katana la suivait, silencieuse, attendant la réponse à sa question. La Bêta lui adressa un bref coup d’œil, puis, tout en continuant d’avancer, lui répondit franchement.

Le respect. La fille de Storm dressa les oreilles, intriguée. Si elle savait ce qu’était le respect ? Le respect était le fruit d’une rencontre entre deux âmes. Et c’était grâce à cela qu’une complicité pouvait naître. C’était ce que son père lui avait apprit. Ainsi, apprendre à respecter tout membre de sa meute lui permettait d’être unie et forte. Or, la définition du respect selon Silver était différente, qui était tout aussi vraie. La suite des paroles de la Bêta touchèrent Katana droit au cœur. Ainsi, Silver reconnaissait sa valeur au combat. Un tel compliment de la part d’une guerrière aussi expérimenté ne pouvait qu’être accepté. La Gamma inclina doucement la tête.


-J’ai eu un bon professeur. Je dois avouer que les rumeurs sur votre force et votre bon côté stratégique étaient bel et bien fondées. Vous êtes une guerrière redoutable.

Sympathisait-elle vraiment avec sa maîtresse ? La réponse était oui. Les deux louves se respectaient, voyaient en l’autre quelque chose de bien. Sans que Katana ne s’en rende compte, un lien se créait entre la Bêta des Gwanfires et la Gamma des Leafegons. Qui aurait pu y croire ? Silver continua, précisant que le respect se méritait et se gagnait. La Leafegon hocha la tête. Les paroles de la Bêta étaient sages. Durant un instant, Katana se revit dans cette même forêt autrefois verdoyante, en compagnie de son père, tandis qu’il lui enseignait cette même valeur.

-Un vieux loup m’a dit un jour qu’il y avait deux sortes de respect. Le respect de force et le respect de valeurs. Le premier étant un rapport hiérarchique, le deuxième étant l’apprivoisement.

Katana laissa ses propos flotter dans sa tête. Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle avait jugé bon de les dire, mais c’était fait. Probablement parce que ces deux sortes de respect s’appliquaient à leur situation. Rapport de maître et asservi, ainsi que de l’apprivoisement. Kat’ apprenait à connaître Silver, vice et versa. Et tout le monde sait qu’au final de l’apprivoisement, il y a l’amitié.

Enfin, les deux louves arrivèrent à un endroit assez reculé dans la forêt. La Gamma obéit à sa supérieure en s’installant, prête à l’écouter. Lorsque le regard de la Gwanfire croisa son regard, Katana sentit un sentiment assez curieux l’envahir. C’était le même qu’elle avait lorsque quelque chose l’impressionnait. C’était un regard légèrement empreint d’admiration. Silver enchaîna aussitôt, lui exposant ce dont elle avait besoin. Aussitôt, Kat’ prit un air concentré. Elle fronça doucement les sourcils et son regard s’emplit de détermination.

Melody… En effet, ce nom lui disait quelque chose. C’était une jeune louve, du rang de messagère. Elle était très rapide et agile. Or, la force n’était pas son point fort… Il n’était pas étonnant qu’elle soit ainsi dominée. Les oreilles de Katana se plaquèrent contre son crâne. Cette situation entre le Gwanfire, Slider, et Melody rappelait à la Gamma que ce n’était pas tous les Gwanfires qui étaient respectables. Kat’ hocha la tête, signifiant à Silver qu’elle avait compris.


-Aie-je le droit d’intervenir ? Ou dois-je accomplir cette ‘mission’ comme étant uniquement de l’espionnage ?

Katana savait que Silver avait une bonne réputation, en plus d’être Bêta. Ainsi, si Kat’ devait agir, elle avait confiance que sa maîtresse la sortirait probablement de ce faux pas. Bien sûr, l’intervention ne se ferait qu’en cas de nécessité extrême, soit la mort.

_________________
Coming Soon!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asteira.forumactif.org/forum.htm
Silver

avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 20/06/2011
Localisation : ~ Il est préférable pour toi de l'ignorer...

MessageSujet: Re: « Maître et asservi. »   Ven 17 Aoû - 22:53

    Le vent soufflait soigneusement dans l’air, faisant voltiger des feuilles de ci et là. Une danse de la nature. C’était beau. L’automne était une belle saison, bien que triste. Les températures commençaient à baisser, le soleil se faisait de plus en plus presser de quitter le ciel et les arbres se dénudaient, se préparant à affronter l’hiver. Car oui, le printemps préparait la nature à l’arriver de l’hiver. Mais en plus de marquer la fin du printemps, l’hiver allait aussi marquer la fin de la guerre. La bataille était désormais finie et chacun retourner à sa place. Enfin, les choses n’étaient pas aussi simples que ça. La forêt avait changé, ce n’était plus les Leafegons qui y régnaient en maître mais les Gwanfires. Et cette meute ne s’arrêtait pas qu’aux bois mais aussi à la meute qui vivait. Les Leafegons étaient désormais soumis aux Gwanfires. Mais, qu’est-ce cela allait apporter dans l’avenir ? Je l’ignorais. Mais, bien que la majorité des Gwanfires étaient satisfait de ce nouvel acquis et de cette montée en puissance, je restais sceptique. Rien de tout cela ne durerait éternellement. Une rébellion se préparer, je le savais. Mais comment l’en empêcher ? Il m’en faudrait parler en compagnie de l’Alpha. Nous deux réunis, nous trouverons une solution à ce problème.

    Les paroles de Katana brisèrent le silence qui s’était installé. Deux sortes de respect ? Pourquoi pas. J’écouta avec attention la suite des propos de la louve, intéressé par ses dires. Oui, c’était bien vrai. Un respect de force existait ainsi qu’un respect de valeur. J’examina avec soin la louve des bois ; à mes yeux, Katana était une louve respectueuse. Elle savait faire le bien pour sa meute, se battait comme un diable et était téméraire. Voilà donc de bien bonnes qualités. Je n’avais jamais eu d’amis, je les jugeais inutiles et ce n’était qu’une perte de temps. Néanmoins, si Katana et moi-même étions nées dans la même meute, je pense pouvoir dire que nous aurions été amies. Mais malgré les différences, cela pouvait encore être faisable, je n’éprouvais aucune animosité pour cette louve, bien au contraire. Sa compagnie n’était pas désagréable et Katana était loin d’être une louve stupide. Encore heureuse, je n’aurais jamais pris de crétin pour esclave.

    « Ce loup était bien sage, il t’a bien enseigné. » déclarais-je finalement à l’intention de la louve.

    Des loups sages, voilà ce dont Wenfile manquait. Tous ces nouveaux loups n’étaient que sanguinaires, trop ambitieux et ne souhaitaient que la guerre. Où était donc passé la sagesse ? Bien loin malheureusement.

    La flamme de détermination que je vis briller dans les yeux de Katana lorsque je lui exposa mon ambition ne me déçu guère. Je ne m’étais pas trompé sur son compte, c’était une louve bien. Je désapprouvais le comportement de Slider mais ne pouvais néanmoins pas le surveiller jour et nuit, mes occupations de bêta ne me laissant guère de repos. Du repos… j’en aurais bien besoin. Ma maladie grandissait de jour en jour, je pouvais y succomber du jour au lendemain. Mais je me battais, j’avais encore des choses à faire et je ne laisserais pas la mort m’emporter de si tôt. Les questions de Katana me sortirent de mes songes pour les moins sordides.

    « Agis si la situation l’exige. Mais reste discrète et tiens-moi informé. »

    Je n’aimerais guère que Katana se fasse prendre en plein espionnage d’un Gwanfire tel que Slider. Ce dernier ne serait guère heureux de se voir faire espionner par une Leafegon et ne se gênerait pas pour faire de la casse. Et ceci me déplairait fortement. Je pourrais néanmoins facilement sortir Katana d’une telle situation mais, je préférais éviter l’extrême. Qui sait ce qui pouvait se passer dans le feu de l’action. Il fallait être discret, cette mission d’espionnage n’était pas de tout repos. Il fallait absolument que Katana reste discrète ou les choses déraperaient. Slider était un loup impulsif et des plus violents. Il fallait mieux éviter les ennuis avec ce dernier. Et, je tenais surtout à garder Katana vivante.

    « Bien, c’est tout de dont j’avais besoin de te faire part. As-tu des questions ou autre ? »

    J’avais d’autres affaires à régler maintenant et je suppose que Katana avait d’autres occupations auxquelles elle souhaitant vaguer. J’avais confiance en Katana, je savais que je pouvais me fier à elle sur la mission que je lui avais confié, elle était de taille. Néanmoins, j’étais à son écoute au cas où cette dernière avait quelque chose à me faire partager.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saima
Admin
avatar

Messages : 1856
Date d'inscription : 13/12/2009
Age : 24
Localisation : Dans une lampe magique =3

MessageSujet: Re: « Maître et asservi. »   Sam 18 Aoû - 20:41

Peut-être la Bêta des Gwanfire n'en fut-elle pas consciente, mais ce qu'elle déclara à la suite des propos de Katana la rendèrent extrêmement fière. Elle le cacha du mieux qu'elle le put, néanmoins, un mince sourire éclaira son visage. Que Silver reconnaisse la sagesse de son père était quelque chose de beau. En un certain sens, Storm se reflétait en Katana. Certains auraient pu dire que Kat' était la version féminine de Storm. Ils se battaient de façon semblable, ils avait généralement le même tempérement, bien que Storm soit plus 'mâle' qu'elle. C'était tout naturel.

Ensuite, Silver lui permit d'agir si la Gamma le jugeait nécessaire. Or, elle devait demeurer discrète. Aucun problème. Kat' avait confiance en elle. Elle n'était pas surconfiante, juste confiante. N'importe quellle mission pouvait tourner au désastre, même si ce n'était que pour chasser une petite souris dans les bois. Katana hocha un coup de la tête, puis se leva.


Bien, c’est tout de dont j’avais besoin de te faire part. As-tu des questions ou autre ?

Non, Katana n'avait plus de question. Enfin, si, elle en avait une. Où se trouve Earth? Mais elle ne la posa pas. Ce n'était probablement pas le moment... Peut-être après cette mission elle oserait un peu, mais pour le moment, Kat' préférait s'en tenir à ce que Silver lui avait demandé. Ainsi, la gamma des Leafegons se contenta d'incliner respectueusement la tête devant sa maîtresse. Puis, elle plongea son regard marron dans celui de la Bêta.

-Je mènerai cette mission à bien, Bêta. Vous ne serez pas déçue.

À partir de cet instant, Katana avait quelque chose à prouver. Elle voulait montrer à Silver ses talents. Pourquoi? Et bien... probablement parce que la Gamma admirait grandement cette Gwanfire. Cela sonnait étrange, mais c'était vrai, et Kat' ne pouvait le nier. Normalement, elle était indifférente aux autres. Mais Silver était une louve remarquable. Forte, prête à tout pour sa meute. Mais ce n'était pas 'que' ça. Il y avait autre chose, de plus tendre, qui était enfoui en cette louve. Quelque chose de maternel? Qui sait. Quoi qu'il en était, Katana désirait voir ce côté de la Bêta, la glaciale Silver... Peut-être un jour? Peut-être.

[Je suis désolée, c'est court =/...]

_________________
Coming Soon!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asteira.forumactif.org/forum.htm
Silver

avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 20/06/2011
Localisation : ~ Il est préférable pour toi de l'ignorer...

MessageSujet: Re: « Maître et asservi. »   Dim 19 Aoû - 1:14

    Après un petit silence de réflexion, Katana répondit par la négative et déclara qu’elle mènerait à bien cette mission que je lui avais confiée. Soit, c’est ce que j’espérais. M’apprêtant à partir, je m’arrêta subitement à l’entente des dernières paroles de Katana. Me rendre fière ? Pourquoi donc voulait-elle me rendre fière ? Cette question trotta dans mon esprit. Mais, je n’y fis pas d’objection. J’appréciais Katana. J’avais souhaitait qu’elle soit mon esclave à titre personnel car je ne souhaitais tout simplement pas imaginer Katana être maltraitée par des loups comme Slider. D’une certaine façon, son sort me préoccupait. Je repensa alors à la première question de Katana. Pourquoi je ne la traitais pas comme les autres maîtres traitaient leurs esclaves. Certes il y avait cette notion de respect mais, aussi un sentiment d’appréciation. Katana était une louve simple et je n’avais pas à me prendre la tête avec elle. M’étais-je attachée à cette louve ? La réponse était oui.

    « Je le sais bien, Katana » murmurais-je à son égard avant de définitivement partir.

    Je ne doutais pas un seul instant de la réussite de Katana. Je lui faisais confiance pour cela. Faire confiance à quelqu’un qui était supposé être votre ennemi. C’était étrange non ? Et pourtant. J’aimais confier quelques petites tâches semblables à la louve. Elle était mes yeux et m’éclairer ce que je ne pouvais pas voir. Ma seconde ? En quelque sorte. Je lui faisais plus confiance qu’à certains loups de ma propre meute.

    Marchant d’un pas tranquille dans la forêt, je me rendais au campement central pour y remplir mes responsabilités de Bêta, choses importantes. Le long du chemin, je repensa à Slider, Melody et Katana. Je comptais sur elle pour avoir le mâle à l’œil. Je ne tolèrerais aucun comportement déplacé. Melody était son esclave certes mais, elle n’était un jouet sur lequel il pouvait faire déferler ses envies. Il me faudrait garder un œil sur tout ça. Mais en attendant, je m’en allais retrouver BadHell pour un rapport de journée.

    RP TERMINE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Maître et asservi. »   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Maître et asservi. »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wenfile :: |~ AUTRE ~| :: Les Oubliettes :: RP terminés-
Sauter vers: